spacer Prothèses mammaires hypotrophie des seins Bruxelles, Belgique

 

Prothèses mammaires


Une prothèse mammaire est constitué d’une enveloppe et d’un gel de remplissage

L'enveloppe de silicone qui fait l'interface entre l'organisme et la prothèse.

On conseille les prothèses mammaires à surface texturée car le risque de coque fibreuse diminue.

Le produit de remplissage maintient la forme des prothèses mammaires.


    *Soit les prothèses mammaires sont remplies avant leur mise en place d'un gel de silicone cohésif souple.

    * Soit les prothèses mammaires sont remplies avec du sérum physiologique par le chirurgien après sa mise en place. Le sérum physiologique est une solution saline semblable aux liquides corporels.


Les prothèses mammaires les plus récentes sont remplies d'un gel de silicone dit "cohésif", c'est-à-dire que la substance va rester en place en cas de rupture accidentelle de la poche. Leur consistance est naturelle, proche de celle de la glande mammaire


Forme des prothèses mammaires : rondes ou anatomiques

    * Prothèses mammaires rondes. Elles apportent davantage de volume sur la partie supérieure des seins et donnent un effet pigeonnant permanent. Adaptées aux jeunes femmes sans enfants avec une poitrine bien ferme.

    * Prothèses mammaires anatomiques en forme de goutte d'eau. Elles poussent le buste en douceur sans qu'il y ait de rupture entre le haut des seins et le thorax et donnent un effet naturel. Adaptées aux femmes qui ont des enfants et dont la taille de la poitrine s'est modifiée du fait de la grossesse ou de l'allaitement.

 

Taille des prothèses mammaires

Les prothèses mammaires existent dans une grande variété de tailles, ce qui les rend adaptables à toutes les morphologies. La patiente indique au chirurgien la forme et le volume qu'elle souhaite donner à ses seins, en s'aidant de photos.

Le chirurgien fait des essais en glissant différentes tailles de prothèses dans le soutien-gorge sous le vêtement. Le chirurgien discute avec la patiente des critères anatomiques à prendre en compte pour harmoniser les prothèses mammaires à sa silhouette.

Enfin, le chirurgien détermine si la patiente a assez de tissu cutané pour recouvrir les prothèses mammaires souhaitées.

 

Durée des prothèses mammaires

Le chirurgien procède à un retrait et/ou une autre intervention pour divers motifs : développement d'une coque fibreuse, changement de taille à la demande de la patiente ou rupture accidentelle de la prothèse mammaire.

 

Mammographie et prothèses mammaires

La présence des prothèses peut interférer avec la mammographie standard et compliquer leur interprétation. Il faut informer le radiologue de la présence des prothèses mammaires, de manière à ce que la technique d'examen soit adaptée.

 

L'intervention

Cette intervention vise à augmenter le volume des seins par pose d'implants devant le muscle ou derrière le muscle grand pectoral.
                       

Trois méthodes d'introduction peuvent être envisagées : soit par une incision située sur la partie inférieure de l'aréole (autour du mammelon), soit par une incision dans le sillon sous-mammaire, soit par une incision dans la région axillaire (sous les bras).

Deux types de prothèses sont proposés : soit remplies de sérum physiologique, soit de gel de silicone. Leurs formes sont rondes ou anatomiques avec des volumes plus ou moins importants selon le cas. Si dans le cas de seins de petit volume, une ptose mammaire est associée (seins tombants et/ou aréole basse), il est préférable d'effectuer un geste de réduction de l'enveloppe cutanée. Il en résultera une cicatrice supplémentaire.

 

Les suites opératoires

Pendant les premières 48 heures, lorsque les implants sont placés derrière le muscle grand pectoral, une douleur associée à une forte sensation de tension au niveau des seins peut être ressentie.

Un traitement antalgique pendant quelques jours est systématique. Oedème, ecchymose des seins et gêne à l'élévation des bras sont fréquemment constatés. Un soutien-gorge assurant une bonne contention (type soutien-gorge utilisé pour le sport) sera porté pendant un mois.

Il convient d'envisager une convalescence d'une semaine et il est conseillé d'attendre un ou deux mois avant la reprise d’activités sportives.

Le résultat définitif ne pourra l’être qu’après un délai de deux à trois mois. Ce temps est nécessaire à l'assouplissement des seins et à la stabilisation des prothèses.

Résultats prothèses mammaires 

Accueil

spacer